Chimie des groupes principaux

QRcode

Author(s): Angenault, Jacques

Publisher: Vuibert

Pub. Date: 2007

pages: 591

ISBN: 978-2-7117-7174-5

Les composants élémentaires de la matière ont été progressivement isolés et identifiés par les chercheurs et, en 1869, ils ont fait l’objet d’une classification désormais bien connue sous le nom de son auteur, le chimiste russe Dimi
Les composants élémentaires de la matière ont été progressivement isolés et identifiés par les chercheurs et, en 1869, ils ont fait l’objet d’une classification désormais bien connue sous le nom de son auteur, le chimiste russe Dimitri Mendeleïev. Initialement rangés suivant leurs propriétés communes, ces éléments ont été regroupés en grandes familles qui se présentent comme autant de colonnes dans le célèbre tableau. Il y en avait initialement sept principales que sont venues compléter peu à peu d’autres catégories à mesure qu’avançait notre connaissance de la matière. Les avancées de la physique ont permis au fil du XXe siècle de mieux connaître la structure de la matière, notamment celle de l’atome et de ses électrons.

Ce manuel de référence contient une description détaillée des éléments chimiques à l’usage des étudiants, des enseignants et des chercheurs. La parfaite connaissance des constituants de la matière est en effet comparable à la connaissance d’un langage, avec son vocabulaire et sa syntaxe.

Sur les huit groupes principaux, quatre sont connus sous les appellations particulières : le groupe 1 est celui des métaux alcalins (lithium, sodium, potassium, etc.) ; le groupe 2 celui des métaux alcalino-terreux (magnésium, calcium, baryum, radium, etc.) ; le groupe 17 celui des halogènes (fluor, chlore, brome, iode, etc.) et le groupe 18 celui des gaz nobles (hélium, néon, crypton, radon, etc.) tandis que les autres groupes, non moins importants, ne présentant la même homogénéité ne constituent pas des familles à part entière.  Le groupe 13 comprend par exemple le bore et l’aluminium, le groupe 14 comprend notamment le carbone et le silicium, le suivant est celui de l’azote et du phosphore et le 16 celui de l’oxygène et du soufre.

Tous les éléments stables dont notre univers est composé sont désormais identifiés. Seuls des éléments instables dont la durée de vie est extrêmement courte ne se prêtent pas aux mesures.

See all description...

Score

0

Public Folders

0

see more...

Private Folders

0

see more...

Courses

0

see more...

Comments

0

see more...